Comme si de rien n’était

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COMME SI DE RIEN N’ÉTAIT, photo-roman-vidéo-graffiti, film de 1h 25

création vintage à base
d’archives image-son personnelles, du théâtre des Carmes et publiques des années 60-70
( Avignon, Tavel, Rodez, Alpilles, Berlin, Carrare, Paris etc )

et d’entretiens filmés en 2018 avec:
Axel Baudouin, géographe, étudiant à Avignon en 1968,
Hans Echnaton Schano, acteur du Living Théâtre en 1968
René Duran, occitaniste et performer inclassable
Lilia Iehle-Peytavin, stratégiste macro-économie
Emeline Jouve, chercheuse spécialiste du théâtre Américain
Jean-Louis Moynot, négociateur CGT aux accords de Grenelle en 1968, ami d’André Benedetto

A l’origine de ce montage il y a la journée du 12 juillet 2018 au Théâtre des Carmes-André Benedetto( ass Urgent crier) et le travail de recherche effectué par Emeline Jouve sur le Living Théâtre en 68 à Avignon. Les chercheurs aiguisent la mémoire et donnent envie de répondre à leur curiosité. Force est de constater que les enquêtes chronologiques rétablissent des faits que les protagonistes n’avaient pas tous retenus.

Les états d’âme des acteurs et témoins, la vie quotidienne en quelque sorte, ne sont pas consignés dans les archives et les magazines. Les longues gestations restent peu visibles. Romans historiques, théâtre épique et commentaires y ont parfois remédié.

Plus modestement, et sous une forme baroque, désinvolte et datée, j’ai essayé de retrouver dans un carnet de bord lacunaire, ce que quelques jeunes gens des années 60 avaient alors dans la tête, les yeux et les oreilles pour en arriver à 1968, et poursuivre,
comme si de rien n’était.

JM Peytavin 19/06/2018

LE 12 JUILLET 2018 ,  « La journée nécessaire » au THÉÂTRE DES CARMES
Projection du film à 14 heures ,